Nikola Karabatic : porte-drapeau à Londres ?

Publié le par grk-sports

 

Parmi la liste des atouts qui appuient le choix du handballeur, on trouve évidemment sa médaille d’or acquise lors des derniers Jeux Olympiques à Pékin. Même son palmarès depuis est impressionnant : champion du monde en 2009 et 2011, et champion d’Europe en 2010 avec l’équipe de France, il est l’emblème d’une équipe qui survole son sport depuis le dernier rendez-vous olympique. Le porte-drapeau doit être un symbole de toute puissance, et c’est assez rare en France pour être remarqué ! Lui et son équipe représentent donc une sérieuse chance de médaille d’or à Londres. De plus il symbolise bien les valeurs de l’olympisme que sont l’excellence, l’esprit de compétition, la connaissance et le fair-play. C’est un homme respecté, dont les qualités sur et en dehors du terrain sont reconnues par tous.

Nommé implicitement meilleur joueur du monde par ses pairs, il a aussi le mérite d’être revenu jouer en France, dans son club formateur à Montpellier, après 4 années passées à Kiel en Allemagne. Il joue donc avec son jeune frère Luka et honore la mémoire de son père disparu en juin 2011, qui était un homme très impliqué dans le club de Montpellier. Dans le cadre d’une sélection qui aura lieu en pleine campagne présidentielle, il est probable que ce facteur entre en considération dans le choix du jury. Enfin dernière preuve de son niveau sportif et de sa popularité : il a été élu champions des champions français 2011.

 

Un titre à double tranchant

 

Car ce titre peut le desservir à ce niveau. En effet, le nommer en plus porte drapeau pourrait donner l’illusion qu’il n’y a qu’un seul grand espoir de médaille pour la France. Cela fait partie des éléments qui jouent en la défaveur du handballeur. Egalement, le fait que Jackson Richardson a été choisi en 2004, c’est à dire il y a seulement deux Jeux Olympiques, pourrait inciter à mettre un autre sport en avant. Sans oublier le championnat d’Europe qui se déroule en ce moment même en Serbie, et dont le résultat pourrait influencer le choix du jury en cas de mauvaise performance de la France et de Karabatic.

 

En définitive, la star actuelle du handball serait un représentant plus qu’honorable pour la délégation française. Son comportement exemplaire et ses résultats en équipe nationale le placent en tête des sondages d’opinion (31,9% selon le-terrain.com, largement devant Lucie Décosse et Tony Parker, tous deux à 14,8%). A la différence de Tony Parker, il ne s’est pas auto-proclamé candidat, mais sans doute y pense-t-il dans un coin de sa tête. En tous les cas Nikola Karabatic ferait un digne porte drapeau, et la délégation française serait bien à l’abri du vent derrière ses 104 kilos de muscles.

S.

 

 

Publié dans Portrait

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article